Interview de Maude Elyther

Pour commencer, pourrais-tu te présenter ?


J’écris depuis longtemps, et ai commencé à être publiée grâce à une nouvelle, L’Orchidée Rouge, parue dans l’anthologie Bal Masqué aux Éditions du Chat Noir, en juin 2017. Aujourd’hui, sort mon roman Chambre Nymphale chez Noir d’Absinthe, un roman que j’espère singulier et qui met en avant plusieurs de mes thématiques de prédilection comme l’identité humaine et animale, la santé mentale, le vampirisme, la métamorphose etcétéra.


Je suis une grande rêveuse qui agrandit, texte après texte, son univers, à renfort de thé. Il m’arrive également de publier des chroniques de mes lectures sur mon blog. En plus des livres et du thé, j’affectionne également l’Art (notamment la peinture), et, bien entendu, la Nature et les animaux ; je suis d’ailleurs végane (je poste de temps à autres des photos de joyeusetés culinaires sur mon compte Instagram).



Pourquoi avoir voulu écrire Chambre Nymphale ?



Au départ de ce roman, je n’avais formulé aucune volonté ou directive, si ce n’est retranscrire Otto et son univers qui étaient en moi depuis un certain temps. Le tout premier manuscrit auquel j’ai mis un point final était une autre version de ce texte, avec l’essentiel de ces mêmes personnages mais dans une intrigue et avec des caractères et liens différents. Chambre Nymphale est en quelque sorte une version mâture de cette ébauche.


Il faut savoir que dans l’écriture, je suis jardinière : j’écris de façon intuitive. Les émotions, les images etcétéra, je pense que tout cela s’extrait au moment adéquat si je puis dire ; écrire, comme toute autre affaire de création, a des airs d’autothérapie.