NOIR : Interview de Stéphane Miller

June 22, 2020

Stéphane Miller est un auteur et nouvelliste participant à la seconde anthologie de Noir d'Absinthe : NOIR. 

 

 

 

Une enfance et une adolescence dans un petit village au bord de la Saône. Occupations : lire des BD et Stephen King, écouter du thrash-metal, regarder des films d'horreur. Et dessiner. 


Puis, un diplôme obtenu dans une école d'art lui permet d'enseigner les arts plastiques, depuis 2000, dans différentes structures (collèges, lycées, associations...)


Depuis son installation à Lyon, il y a sept ans, il s’est mis sérieusement à l'écriture. D'abord pour développer des scénarios de courts métrages (deux réalisés + quelques clips). Ensuite, pour écrire des nouvelles.

 

 

Bibliographie :

 

Immersions : publiée dans la version numérique de Galaxies n°58 - 2019
Fondue : publiée sur le site Les Pontons Flingueurs - 2018
Fruit Noir : publiée dans AOC n°49 - 2018.
Bikinis Kill Nano-Stars : 3° prix au concours de nouvelles SF Alain Debussy 2017. Publiée dans Galaxies n°52 
Micro-nouvelle : prix du président au concours 2013 organisé par la revue "Géante Rouge" 
Dérive : nouvelle illustrée (auto-publication) 2012

 

 

  • Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs en quelques phrases ? Qu’est-ce qui fait votre particularité ?

    Passionné de cinéma, j’aime ce qui est intense quel que soit le genre proposé. Oui, ce qui compte c’est l’intensité et la rigueur mise dans la fabrication du film ou du roman, peu importe son genre, même si mes préférences vont aux « mauvais » genres !

    Ma particularité : j’ai une formation en arts plastiques, ce sont des images, des sensations, qui nourrissent mon écriture. Il me semble que cela me permet d’éviter les digressions inutiles et d’essayer d’avoir une écriture tendue. Mes histoires commencent souvent par un croquis. 
     

  • Y a-t-il un auteur particulier qui vous a inspiré ou tout simplement donné l’envie d’écrire ?

    Je dirais trois auteurs : Stephen King, William S. Burroughs et Bret Easton Ellis. 
     

  • Utilisez-vous des prénoms et/ou caractères de personnes de votre entourage pour enrichir vos écris ? Pourquoi ?

    Les prénoms, jusqu’à maintenant, c’est rare. Mais les caractères, oui. 

    Je trouve que cela apporte une vérité aux personnages, des particularités qu’il serait difficile d’inventer. C’est assez impalpable en fait, car ce sont de tous petits détails qui se fondent dans l’ensemble.
     

  • Quel est l’ouvrage qui vous a le plus marqué ? Pour quelle(s) raison(s) ?

    Un seul, c’est trop difficile ! Il faut que j’en cite au moins trois : Le Festin Nu, Livre de Sang et La Foire Aux Serpents.


    Ces livres m’ont fait comprendre que la littérature pouvait être une expérience aussi intense qu’un album des Stooges ou de Joy Division !
     

 

 

  • Je crois savoir que vous aimez particulièrement les BD. Quel(s) genre(s) de BD a votre préférence ? Quelle(s) série(s) suivez-vous ?

    J’ai une préférence pour les BD des années 70 et 80, dans la veine de Métal Hurlant. 

    Des albums qui m’ont mis KO : Ranxerox (de Stefano Tamburini et Tanino Liberatore), la série La Caste des Méta-Barons (de Alejandro Jodorowsky et Juan Giménez) et Sláine (de Pat Mills et Simon Bisley).

 

 

Merci Stéphane !

 

L'Anthologie NOIR sera disponible le 27 juin 2020

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

NOIR : Interview de Jordi Vila Cornellas

June 25, 2020

1/9
Please reload

Posts Récents

April 30, 2020

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square