NOIR : Interview de Mathilde Chau

June 24, 2020

Mathilde Chau est une autrice et morue participant à la seconde anthologie de Noir d'Absinthe : NOIR. 

 

 

Mathilde Chau est passionnée de littérature depuis toujours et est titulaire d'une maîtrise d'anglais littéraire. Bien que ses choix de carrière aient souvent changé et se soient parfois éloignés de cette voie, elle a toujours gardé de très près la lecture et l'écriture, ne se lançant dans la soumission de textes qu'en 2017.


Co-fondatrice du projet associatif Ouroboros d'écriture collective, Mathilde participe à de nombreux évènements pour la promotion de ses œuvres et des projets qu'elle dirige et notamment dans le cadre de son travail passé d'anthologiste chez les éditions Nutty Sheep; pour les collections Fantasy dans un premier temps, puis Fantastique jusqu'à début 2018.


Elle est également publiée pour quelques nouvelles dans des anthologies de SFFF aux éditions Nutty Sheep, chez Otherlands, L'Ivre Book et Rivière Blanche.
 

Une photo rare de Mathilde, couvant sa dignité

 

  • Je crois savoir que vous êtes co-fondatrice du projet associatif Ouroboros d'écriture collective. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

 

En effet, il y a de ça quelques années, alors que nous passions quelques jours chez Patrice Quélard, ce dernier, Guillaume Chau (Monsieur l’époux) et moi-même avons commencé à penser à écrire un roman de dark fantasy collaboratif. On souhaitait créer tout l’univers, la mythologie et qu’une seule et même narration soit faite par 15 personnes différentes comme un roman mais à 20-30 mains. On a rassemblé plusieurs auteurs qu’on appréciait (une quinzaine) dont la vilaine tortionnaire qui nous sert d’anthologiste et on a tous réfléchit à une mise en commun d’intrigue. C’est Guillaume qui a le plus travaillé sur cette base. Puis on créé des arcs narratifs et des personnages récurrents ou liés qui serviraient et guideraient notre fil narratif et surtout et c’était toute la difficulté, des personnages que chaque auteur pourrait reprendre sans que cela soit choquant (très très compliqué !!!).

 

Ça a été très long et on a commencé à s’essouffler déjà, les premières ébauches de scripts on été laborieux et respecter un calendrier à si nombreux avec tous des vies chargées s’est révélé quasi impossible. On a commencé à se disperser, dépasser les délais de trimestres entiers et quand enfin Adeline Tosello qui prenait le premier chapitre est décédée, non seulement on a tous été très affectés, mais on a décroché. Émilie a repris la main car moi je n’y arrivais tout simplement pas, elle a même écrit la nouvelle d’Adeline en essayant de lui rester fidèle et puis tout s’est arrêté.

 

Il y a quelques mois, on a du admettre que le projet était mort d’épuisement. C’est vraiment dommage... mais l’expérience était géniale et même s’il n’est pas écrit, tout est prêt et ça aurait été un très bon livre ! Et à 14-16 mains quand même !!

 

  • Qu’est-ce qui vous a décidé à proposer vos manuscrits à la publication ? A l’appel à textes de Noir d’Absinthe ?

 

Eh bien, contrairement à ce que vous lirez juste après, je doute beaucoup de moi et je suis venue à l’écriture dans la souffrance. Avec des tournures de phrases alambiquées et des textes ultra courts et torturés (torturant ?). Bon, ça n’a pas vraiment changé non plus hein, mais j’essaie vraiment d’être moins cryptique, d’essayer de mettre une intrigue au milieu d’états d’âmes que j’essaie de faire moins longs... parce que oui c’était du très court, trèèès long... maintenant c’est du long long quoi.

 

Alors pourquoi NdA? Ben parce qu’elles sont toutes trop fan, qu’elles me tannaient et qu’à un moment j’ai arrêté de lutter !

 

 

 

  • Qu'éprouvez-vous avant la sortie d'un de vos écrits ?

 

Huhuhu... attention, préparez-vous c’est mon paragraphe connasse assumée.

 

Alors, la sortie ne me provoque pas grand chose, par contre, et c’est là que ceux qui me connaissent vont dire « Ahhh la voilà ma morue », je n’ai pas du tout de temps pour écrire et j’écris souvent en un seul jet de 3-4h et là !!!, quand je suis retenue, ça flatte mon ego débordant et ça j’adore !!! Je me gonfle de suffisance, je m’auto congratule, je me parle toute seule... genre.

 

 

 

  • Avez-vous un genre littéraire favori ?

 

Non.

 

Non, mais vraiment pas en plus. Juste je suis hyper exigeante/snob ou hyper souple si ça me divertit. Je suis venue à la SFFF pour suivre les copains quoi, mais pas par préférence particulière par rapport à un autre genre.

 

  • Jusqu’à maintenant vous avez publié des nouvelles. Avez-vous des projets de roman ?

 

Alors j’ai bien une petite pépite d’humour improbable/raté qui traîne, mais elle n’est pas finie depuis.....elle est proche de la momification en fait ! Ça a commencé avec un scénario bien clair et je me suis embourbée dans le calembour scabreux... du coup, je me relis souvent pour essayer de le finir, je m'auto fais rire et puis...voilà, on en est là depuis 3-4 ans !

 

 

Merci Mathilde !

 

L'Anthologie NOIR sera disponible le 27 juin 2020

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

NOIR : Interview de Jordi Vila Cornellas

June 25, 2020

1/9
Please reload

Posts Récents

April 30, 2020

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square