La Genèse de Hex in the City

March 6, 2018

Sommaire : 

 

 

Visite de San Francisco

Rencontre avec les personnages

La Genèse de Hex in the City

Making-of de l'illustration

 

 

Poussons vraiment la porte du backstage et rentrons dans la mécanique du récit. Je vous préviens, il y a de l'huile de coude et quelques cadavres dans les placards, mais ce n'est pas ce qui vous fera peur, si ?

 

Le processus créatif est parfois compliqué à suivre, et c’est particulièrement vrai pour cette série littéraire. Je vais essayer de vous expliquer le plus simplement possible comment sont nés les personnages et les intrigues qui font Hex in the City. Certains documents dans cet article ont servi pour le travail et ne sont pas les plus faciles à lire (notamment parce que mon écriture manuscrite est catastrophique), mais j’espère que ça vous intéressera de comprendre la genèse de ce projet !


Hex in the City a rencontré les lecteurs pour la première fois en fin 2015, sur la plateforme Wattpad. L’histoire s’y est construite au fur et à mesure pendant de longs mois, avec des chapitres écrits et postés quasiment toutes les semaines sur un peu plus de quatre épisodes.


Voici la couverture originale, pour celles et ceux qui ne l’auraient jamais vue (réalisée par Erica Petit, qui a aussi travaillé sur la nouvelle version).

 

 

Mais, il ne s’agissait pas de la première incursion dans la vie des personnages. En effet, ceux-ci avaient déjà vécu leur vie par le biais du jeu de rôle.


Petite définition rapide du jeu de rôle :


Le jeu de rôle est un jeu de société coopératif. Un joueur particulier, le meneur de jeu, met en scène une aventure dans un cadre imaginaire en s’aidant d’un scénario. Les autres joueurs interprètent les personnages principaux de cette aventure. Le jeu consiste en un dialogue permanent au moyen duquel les joueurs décrivent les actions de leurs personnages. Le meneur de jeu décrit à son tour les effets de ces actions, interprète les personnages secondaires et arbitre la partie en s’appuyant sur des règles.
Source : la FFJDR


Vous l’aurez compris, cela signifie que les personnages qui apparaissent dans Hex in the City ont pour la plupart été incarnés, par moi-même ou des proches, lors de séances de jeu de rôle. Il s’agit en fait du mélange de deux chroniques, jouées avec mon épouse et un couple d’ami.


Love Bites :


Titre original de Hex lors de sa parution sur Wattpad, il s’agit aussi du nom que nous avions choisi pour une campagne que j’ai menée en 2013. Pour les anglophobes, il s'agit d'un jeu de mot, car Love Bites veut dire deux choses : "morsures amoureuses" (autrement dit suçon) et "l'amour mord", ce qui collait bien avec une histoire de vampires dans un lycée américain. Ce sont aussi des chansons connues, notamment du groupe Judas Priest.

 

La voilà :

 

 

 

L’histoire de Love Bites se déroulait dans la petite ville de Meredith, en Nouvelle-Angleterre, et on retrouvait quatre personnages principaux, y compris Lionel (qui est l’un des protagonistes de Hex) et Liz, qui apparaîtra à l’épisode 2.

 

Voici une petite photo de la ville, si vous décidiez de poursuivre votre visite dans le New-Hampshire :

 


Le récit se situait quelque part entre Vampire Diaries et Smallville (les règles de jeu que nous utilisions provenaient d’ailleurs du jeu de rôle Smallville, un peu kitsch d’aspect, mais très intéressant), suivant des lycéens dans un cadre fantastique : vampires, nagas, sorcières et shamans étaient de la partie, luttant contre un ancien danger dont je ne dirais rien, car j’ai repris les antagonistes pour Hex in the City.


Le jeu était principalement centré sur les relations entre les personnages, si bien que nous avions créé une carte dans le pur style séries TV, afin de savoir qui pense quoi de qui. C’est du travail, mais cela a donné une source inépuisable d’intrigues et d’interactions, si bien que je procède régulièrement comme ça à présent. Hex in the City a une carte relationnelle construite de la même manière et qui m’a beaucoup aidé à gérer la multitude de personnages que l’on rencontre. C’est aussi ce qui permet de proposer des relations compliquées et recherchées, qu’il faut ensuite retransmettre au lecteur, mais dont la base est solide.

Vous êtes prêt(e)s ?

Voilà la carte relationnelle originale :

 

 


Ce sont pas moins de 13 épisodes qui ont ponctué la vie de Meredith, les personnages se métamorphosant du début à la fin.


Voici les personnages que l’on retrouvera dans Hex et qui ont eu une première incarnation dans cette chronique : Lionel (que j’ai joué moi-même), Liz (jouée par Charlotte, une amie), Kathy (personnage secondaire), ainsi qu’Annabelle (qui n'apparaît pas dans la carte).


Bay Witch :


Cette fois, c’est un ami (Johan, aussi bêtalecteur de Hex), qui a organisé une chronique dans le San Francisco moderne, où nous jouions trois sorcières (cousines). Oui, il y a eu un ou deux passages « pouvoir des trois », mais la comparaison avec Charmed s’arrête là.


Si Andrea (que jouait mon épouse) est restée dans Hex, j’ai cependant brisé la cousinerie (on dirait que Word considère le mot comme valide, hourra !) et n’ai pas gardé le personnage joué par Charlotte, pour justement ne pas proposer une série littéraire avec uniquement des sorcières.


Cela veut dire que j’ai dû pas mal modifier les relations entre les personnages existant dans cette chronique et repartir de zéro. J’ai ainsi gardé le cadre de San Francisco, ville que j’adore, et le personnage de Taylor Velázquez, qui était celle que je jouais.


Vous pouvez voir à quoi ressemblait la carte des relations de l’époque, forcément différente de celle de Hex in the City (désolée pour la qualité de la photo, la carte a succombé à l'âge et je n'ai que ça à vous montrer aujourd'hui) :

 

J'ai aussi la fiche de personnage de Taylor, qui a vu passer au moins autant d'épreuves que le personnage. Les morceaux illisibles (eau ? Café ? Esprit Vengeur ? On ne saura jamais ce qui s'est passé...) sont notamment les pouvoirs, développés en jeu au fil des parties mais abandonnés dans Hex pour la plupart.

 

(j'ai honte de vous montrer une fiche dans cet état...)

 

On retrouvera un certain nombre de personnages dans Hex in the City, notamment : Taylor, Andrea sa cousine qui a perdu ses pouvoirs au passage, Faith la sœur de Taylor (ainsi que les parents de Taylor, dont l’historique a peu changé), Sienna et Tito, deux personnages secondaires mais importants, ainsi que Chrissy qui apparaitra à l’épisode 2.

 

 

Hex in the City :

 

Ainsi, l’histoire que vous trouverez a eu de nombreuses itérations et essais, et au final il s’agit d’un patchwork qui m’a donné du fil à retordre. Sans oublier, bien sûr, qu’il y a eu beaucoup de changements dans l’intrigues entre la version publiée sur internet et les épisodes finaux qui sont maintenant proposés.


Le processus créatif est chaotique, peu de monde dira l’inverse, mais c’est ainsi que naissent des personnages complexes et humains, plein de contradictions et de doutes. Je pense que si j’avais écrit le premier jet avec les personnages que j’avais en tête au tout début du processus, ils auraient été beaucoup plus simplistes et auraient manqué de profondeur. Les tâtonnements, les essais et les transformations, parfois douloureuses, ont beaucoup apporté au récit.


Pour finir, voici la carte de Hex in the City, avant l’écriture sur Wattpad :

Attention, il se peut qu'il y ait quelques spoilers. Il faut aussi savoir que c'est une aide, mais que je n'ai pas forcément tout utilisé et qu'il s'agit surtout d'un état des lieux à la création.

 

 

PS : et si je vous disais qu’avec les mêmes joueurs nous avons commencé une toute nouvelle campagne (plus mature), qui se traduira certainement par un ou des romans ? Les mots-clefs à retenir : Vampires et Los Angeles.
 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Interview de Maude Elyther

February 28, 2019

1/6
Please reload

Posts Récents