Un Long Accouchement


Après un mois de travail intense (je pense ne jamais avoir autant travaillé de ma vie, pour tout vous dire), ce jour marque le lancement de notre campagne de financement participatif pour le prochain livre de Louise.


C'est tout une histoire, (encore ! me direz-vous), que ce livre. Tout d'abord, il a été porté par Louise pendant la moitié de sa vie (elle a posé les premières bases à seulement seize ans) et depuis un an elle peinait à le terminer.


Et ça a été douloureux. Louise a dû plonger dans les ténèbres de ce vampire monstrueux, si loin de la personne lumineuse qu'elle est, et pourtant toujours aussi empreint d'elle.


Une plongée qui en valait la peine. C'était en janvier, si mes souvenirs sont bons, que Louise est venue me lire son roman chez moi (nous sommes voisines, ça aide). Elle ne devait me lire que quelques chapitres que je ne connaissais pas, car depuis notre rencontre elle m'avait déjà abreuvée de chapitre épars et nous avions beaucoup discuté du roman. Au final, elle a tout lu, du début à la fin, d'une traite, et quand elle a posé les derniers mots, vers deux heures du matin, j'en avais les larmes aux yeux.


J'ai été surprise. C'est un roman aiguisé, plus urbain que Vert-de-Lierre, plus cruel aussi, et pourtant, il recèle de beautés et de la douceur si caractéristique de cette géniale autrice, qui arrive à nous toucher, même au fond des abymes qu'elle a creusé de sa plume.


Flokera, amie de Louise de longue date, avait déjà commencé à l'illustrer, depuis un moment, mais comme l'accouchement avait duré très longtemps, ses dessins s'étaient mis en pause... Ils ont repris de plus belle depuis janvier, toutefois, et Flokera a oeuvré nuit et jour (non, ce n'est pas une métaphore, je ne compte pas le nombre de fois où aux alentours de minuit Flo nous a envoyé sa dernière peinture) pour illustrer le roman.


Il est peu à peu apparu que mettre les dessins dans un roman broché ne suffirait pas. On pouvait, mais l'oeuvre méritait mieux. En parallèle, est venue l'idée, par Tristan, compagnon de Flokera et expert-comptable de la maison d'édition (quand je vous dis que nous sommes une famille), l'idée d'une campagne Ulule.


Au début nous pensions sortir Asphodel en mai, pour les Imaginales, mais avec l'annulation de Livre Paris, nous avons senti que ce serait difficile... Ainsi, nous avons décidé en mars de transformer le livre en beau livre et de faire ce que nous n'avions encore jamais fait : le livre de nos rêves.


C'est un risque, car un tel livre coûte très cher à concevoir et à imprimer. Aussi, si nous lancions une campagne de financement, il fallait voir les choses en grand et nous lancer à corps éperdu.


Ce que nous avons fait. Sarah Buschmann, Julien Aufderbruck et Audrey Weisseldinger nous ont rejoint car une campagne est un immense projet et nous avions besoin d'aide. Nous avons travaillé un mois entier sur tous les aspects de la campagne, afin d'offrir à se livre le plus beau des accouchement.


Il y a eu de l'intensité, du stress, de la fatigue, mais aussi et surtout une incroyable passion, que nous espérons vous communiquer aujourd'hui (et à l'heure où j'écris ces lignes, alors que la campagne est officielle depuis une heure seulement, le seuil des 25% est déjà atteint).


J'espère que le livre vous plaira comme il m'a plu. C'est une splendeur, comme Louise seule a le secret, et je suis heureuse de le porter avec la plus formidable des équipes.


https://fr.ulule.com/asphodel-roman/

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square